Les 3 tendances clés du mobile learnig

D’ici 2020, le marché mondial du mobile learning devrait atteindre 37 milliards de dollars, et 6,3 milliards d’utilisateurs du mobile en 2021, soit deux fois plus qu’en 2016. Si ce dernier a depuis quelques temps le vent en poupe, ce n’est pas prêt de s’arrêter. Voici 3 tendances phares du mobile learning, à surveiller de près.

La réalité augmentée

Vous vous souvenez peut-être de la folie qui s’était emparée du monde des jeux vidéos avec la sortie de Pokémon Go en juillet 2016 ? Il s’agissait des prémices de la réalité augmentée sur mobile, utilisant la localisation du joueur pour adapter son environnement de jeu. Mais désormais, la réalité augmentée et la réalité virtuelle ne s’appliquent plus seulement à l’univers du jeu vidéo. En 2021, la réalité augmentée sur mobile pèserait près de 64 milliards de dollars sur le marché.

Le but de se former via la réalité augmentée sur son mobile est simple : l’expérience utilisateur (UX) est bien plus immersive et apporte un aspect gamifié instantané. Et qui dit expérience utilisateur améliorée dit bien sûr…engagement décuplé !

Aujourd’hui, ce format d’apprentissage sur mobile est encore peu utilisé, mais devrait au fur et à mesure prendre plus d’ampleur, notamment pour les formations “pratiques” de mises en situation.

La géolocalisation appliquée à l’apprentissage

La géolocalisation est partout. Presque toutes les applications l’utilise afin de récolter des données utilisateurs d’une part, mais également pour proposer des contenus adaptés en fonction de l’endroit où se trouve l’utilisateur.

Aujourd’hui, la géolocalisation est également utilisée pour l’apprentissage. Elle vient personnaliser les contenus des parcours de formation différemment selon l’apprenant.

Globalement, elle reste très liée à la réalité augmentée, puisqu’elle permet de faire évoluer l’environnement au fur et à mesure du parcours.

Le coaching mobile

Ne vous méprenez pas, le coaching mobile ne fait pas seulement référence aux applications fitness ou au développement personnel : il est aussi utilisé pour l’apprentissage.

Vous l’aurez compris, l’e-learning quelle que soit sa forme tend à se personnaliser au maximum, partant du principe que chaque apprenant a des besoins et une vitesse d’apprentissage différents.

Le coach, c’est un peu comme si votre professeur était disponible à tout moment, peu importe combien de temps vous avez devant vous ni où vous êtes. Il vous guide, vous apporte des explications sur le suivi de votre parcours… en bref, il vient humaniser la formation. Cela peut prendre la forme de vidéos, chat en ligne… Le tout en collectant un maximum de données pour pouvoir intervenir au bon moment et orienter de la meilleure façon l’apprenant.

En bref, le mobile learning ne cesse de se personnaliser afin de rendre l’apprenant maître de sa formation. Rappelons néanmoins qu’il ne s’agit pas d’un format d’apprentissage à lui seul, mais bel et bien d’un format connexe destiné à enrichir les méthodes d’apprentissage plus classiques.

Nous avions déjà abordé le sujet du mobile dans notre livre blanc “Mobile learning : l’expérience de formation de demain ?” si cela vous intéresse !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.