Portrait David Jehl - Rise Up

Pourquoi certains projets de formation en ligne réussissent et pas d’autres

par David Jehl, Expert en Digital Learning

4 étapes pour réussir vos projets

Tous les projets sont compliqués, mais vos nouveaux projets de formation en ligne peuvent devenir rapidement effrayants s’ils ne sont pas maîtrisés.

Trop souvent nous avons vu des clients s’engager dans la transformation de leurs formations ou vouloir créer une nouvelle business unit dédiée au digital learning avec les meilleures intentions du monde… et se retrouver ensevelis sous les contraintes et surprises pendant la production.

Au mieux cela abouti à des formations qui ressemblent à toutes les autres, au pire, le projet ne. Sort. Jamais.

Creation contenu - Rise Up

Soyons bien clairs, lorsque vous créez une formation en ligne, il ne s’agit pas de venir « disrupter » le marché de la formation, d’avoir le dernier type de formation à la mode (Mooc, spoc, cooc, sploof…), mais de faire la différence, d’avoir quelque chose qui vous corresponde réellement, d’unique, qui réponde véritablement aux besoins de vos apprenants.

Et pour cela, seulement quelques éléments doivent s’aligner, mais énormément de choses peuvent mal tourner.

I. Les principaux dangers qui planent sur vos projets

organisation formation - Rise Up

Mort par complexité de coordination

Tous les projets sont légèrement différents, mais il est probable que vous ayez besoin de réunir :

  • Une plateforme LMS
  • Des capacités de production vidéo, c’est à dire un réalisateur, des caméras, potentiellement un fond vert, éventuellement un animateur, peut-être acheter de la musique ou des vidéos d’illustration, etc.
  • Un formateur qui écrit les formations et va, idéalement, la tourner, face à la caméra.
  • Un gestionnaire de projet qui coordonne le tout.
  • Des stakeholders dans votre entreprise qui vont soutenir le projet et, évidemment, avoir une idée précise de ce se vous devez faire.
  • Idéalement un ou plusieurs futurs utilisateurs qui vont vous aiguiller dans leurs besoins pédagogiques.
  • Un client, évidemment, qui va vous demander des comptes. Ce client peut être l’apprenant directement.

Nous allons être honnêtes, juste réaliser cette liste nous donne des angoisses. Coordonner tous ces acteurs pour qu’ils aient des intérêts convergents, au bon moment, avec les mêmes exigences de qualité, peut-être la garantie d’une migraine de plusieurs mois.

Mort par tsunami d’avis contradictoires

Souvent, tout le monde dans votre organisation a un avis sur comment faire les choses. C’est une excellente chose, cela signifie que les gens se sentent impliqués, mais cela peut vite se transformer en une malédiction.

Tout le monde a un avis et, en conséquence, vous êtes bloqués, vous créez des frustrations parce que vous ne pouvez pas satisfaire tout le monde, et, potentiellement, votre cours ressemblera à un catalogue d’idées éparses sans cohérence. A vouloir servir tout le monde vous ne servez personne.

Mort par longueur des projets

gérer projet formation - Rise Up

« C’est juste 1 heure de vidéos avec quelques quiz, ça ira vite ». Evidemment… C’est le piège classique. Au début, tout le monde est concentré pour atteindre l’objectif, la voie semble toute tracée.

Cependant, après quelques jours / semaines, les premiers conflits arrivent, les premiers retards. Et bientôt, plus personne ne fait d’effort pour pousser le projet dans la bonne direction. Les retards s’accumulent, officiellement vous avez toujours le soutien de votre hiérarchie, mais… vous le savez, c’est en réalité plus compliqué.

Maintenant, c’est définitif, votre projet sortira trop tard. Trop tard pour votre entreprise, où plus personne y fait attention. Trop tard pour vos clients, qui sont frustrés que ça n’ait pas avancé plus vite. Trop tard pour vos apprenants, qui attendaient le projet depuis des mois et ont maintenant oublié son existence.

Mort par contenus inintéressants

Nous avons tous été dans cette situation, le sujet est intéressant mais la voix absolument monocorde de l’enseignant depuis les 50 dernières minutes vous fait regretter de vous être levé ce matin. Cette situation arrive dans des cours en classe, mais aussi, évidemment, en ligne.

créer contenus intéressants - Rise Up

Même avec les meilleures intentions du monde, il arrive que la façon dont le cours est délivré rende complètement hermétique à celui-ci. Cela peut être dû à la forme, qui est lente, monocorde, sans rythme, mais aussi au fond ! Si vous ne faites pas attention, le contenu lui-même peut se retrouver être extrêmement  » descendant « , ne laisser aucune place à l’interaction, à la résolution de problème, au challenge.

Maintenant que nous avons vu ce qui tue la plupart des projets de formation en ligne, voyons rapidement quelques astuces que vous pouvez appliquer pour réussir vos projets.

II. Quelques astuces pour réussir vos formations en ligne

Soyez agiles dans votre gestion de projet

Aussi prêts que vous soyez, même avec des cours extrêmement bien préparés et un plan d’action très détaillé, vous rencontrerez des problèmes dans la production de votre formation.

Ces problèmes peuvent évidemment être divers. Il peut s’agir d’un enseignant qui finalement n’est pas à l’aise devant la caméra. D’une approche qui semblait intéressante mais dont vous vous rendez compte qu’elle ne l’est pas alors que vous avez déjà fait 3 jours de tournage. Ou cela peut encore être votre hiérarchie qui change vos ressources budgétaires, ou vos priorités, votre temps alloué au projet, etc.

Quoi qu’il advienne, aucun plan, aussi bien préparé soit-il, ne survit le contact avec la réalité.

Agile Gestion de projet - Rise Up

Pour cela, la meilleure technique que vous pouvez utiliser, est celle d’avoir une approche dynamique de votre projet. Tablez sur le fait que les choses vont changer, préparez-vous au fait que vous allez devoir faire des adaptations.

Il ne s’agit pas tant de  » sur-planifier  » votre projet pour prévoir tous les imprévus, mais de l’aborder avec à l’esprit quelques grands objectifs stratégiques que vous voulez atteindre. Ensuite, au niveau  » tactique « , vous adapterez la réalisation de votre projet aux contraintes du moment, mais, in fine, en adéquation avec vos objectifs.

L’utilisateur d’abord

Toute organisation et tout projet comprend nécessairement une part de politique. Chaque partie prenante poussera sa vision du projet et essayera de formuler le problème pour faire en sorte que sa solution puisse elle-seule y répondre.

Au final, sur un projet de plusieurs mois, si tout le monde impose progressivement son point de vue, vous prenez le risque d’aboutir à une formation qui ne répond en rien aux besoins des apprenants mais est l’émanation parfaite de votre organisation. Chaque service, chaque enseignant, aura un petit peu de lui dans la formation qui, elle, ressemblera au final au monstre du Dr. Frankenstein, un assemblage de plusieurs éléments qui ne sont pas nécessairement cohérents une fois assemblés.

La solution pour éviter ce travers est de, dès le début du projet, s’accorder sur le profil d’un utilisateur type et se demander quel est le problème que vous essayez de résoudre pour lui. Est-ce que c’est un étudiant d’une vingtaine d’années et a besoin de cas pratiques pour assurer ses connaissances dans une matière ? Est-ce que c’est un nouveau chef d’équipe dans l’industrie de la métallurgie qui a besoin de best practices pour diriger ses collaborateurs dans la bonne direction ?

A chaque utilisateur son problème, à chaque utilisateur sa solution. Avoir une image très claire de cet utilisateur au début du projet vous permettra de vous en servir comme boussole pour réaliser les bons arbitrages au cours de l’élaboration de votre formation.

S’entourer de bons partenaires et dirigez-les

Produire une formation en ligne n’est pas une aventure à faire seul, il vous faudra constituer une équipe solide qui vous aidera tout au long des différentes phases du projet. Que cela soit avec vos stakeholders, la boite de production de contenus vidéo ou les enseignants qui vont écrire votre formation, il vous faudra passer du temps à bâtir une relation avec eux.

Expliquez-leur toujours le  » pourquoi « , le  » why «  de telle décision ou tel besoin. N’oubliez pas qu’ils sont avant tout d’autres êtres humains qui ont besoin de s’approprier le projet et d’en faire le leur. Plus le sujet sera le leur, plus vous serez ouvert à leurs conseils et recommandations, plus ils seront prêts à travailler pour vous.

Evidemment, certains partenaires ne seront jamais bons, il est donc nécessaire de bien les sélectionner en amont du projet, voire de se séparer d’eux quand cela ne va pas. Au-delà de leur compétence, qui doit être réelle, sélectionnez des individus avec lesquels vous vous entendez et qui comprennent votre projet, pas nécessairement l’entreprise la plus en vogue du moment. Rappelez-vous qu’un projet de formation en ligne est une aventure qui peut être difficile et pour laquelle vous allez avoir besoin d’alliés.

Alors, une fois que vous avez la bonne équipe, impliquez-vous, créez une relation avec eux, écoutez leurs conseils et dirigez-les !

Importance du storytelling

storytelling - Rise Up
(Wall-E, 2008)

Nous n’y pouvons rien, nous sommes des animaux qui aspirent à entendre et croire aux histoires. Les mythes et récits sont ce qui structurent notre vie sociale et notre façon de penser, ils façonnent qui nous sommes et qui nous devenons.

Ne vous y trompez pas, l’enseignant suit exactement les mêmes règles. Il n’y a rien de pire que d’entendre un cours aussi aride qu’un manuel de plusieurs centaines de pages. Vos apprenants seront immensément plus engagés si vous leur racontez une histoire, si votre cours a une structure narrative engageante et dynamique.

Evidemment, vous ne pourrez sans doute pas reconstituer l’Iliade et l’Odyssée à partir de tous les sujets, mais cela peut prendre la simple forme d’exemples réels, racontant la vie d’individus proches des apprenants. Créez des personnages que vos apprenants vont retrouver durant votre formation.

Aussi, une bonne histoire est une histoire qui engage l’apprenant, qui le challenge. Le challenge est nécessaire dans toute formation puisqu’il nous pousse à résoudre des problèmes, à sortir de notre zone de confort. Cela peut par exemple se traduire par le fait de ne pas simplement interroger vos apprenants sur les contenus énoncés, mais les pousser à assembler eux-mêmes des concepts, à prendre des risques. Pour vous inspirer sur ce sujet, vous pouvez regarder la conférence TED d’Andrew Stanton (Toy Story, Le Monde de Nemo, Ratatouille, Wall-E, …) sur la théorie universelle du  » 2+2 « .

succès - Rise Up

*
* *

Comme vous le percevez, et comme vous le savez sans doute déjà, le parcours de création d’une formation en ligne est semé d’embuches. Nous l’avons vu, les pièges sont nombreux, mais quelques règles peuvent vous aider à vous orienter, prendre les bonnes décisions et délivrer des cours engageants à vos apprenants.

Lors de notre webinaire du 22 novembre prochain, à 16h00, nous allons aborder les sujets énoncés ci-dessous, mais encore en évoquer plein d’autres ! Vous pouvez vous inscrire via le lien suivant. N’hésitez surtout pas à nous envoyer dès à présent vos questions à Arnaud Pierre afin que nous puissions y répondre !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.