Tendances 2018 formation - Rise Up

Les tendances 2018 : un de plus !

Janvier, nous sommes actuellement en période de « bonne année » et « meilleurs vœux » et les articles présentant les tendances 2018 pour la formation se multiplient. C’est pourquoi nous aborderons, pour être originaux, certains sujets à suivre et à surveiller pour cette année à venir.

Le e-learning absolument !

Le digital est bien présent et il touche tous les secteurs. Parlons de celui qui nous intéresse ici. Selon un article d’Exclusive RH, publié en octobre 2017, « le digital gagne du terrain sur le présentiel ». Il ajoute même que selon le baromètre Cegos de juillet dernier, la formation en salle perd du terrain au profit d’autres solutions d’apprentissage en ligne comme la vidéo et la classe virtuelle. Ce sondage préconise une augmentation de 38% à 56% de la part du numérique dans l’offre de formation des entreprises d’ici trois ans.  En effet, le e-learning répond à des problèmes récurrents pour les entreprises et organismes de formation : un grand nombre de collaborateurs et de clients à former, éparpillés aux quatre coins de la France (voire du globe !) et dont le budget global diminue. Le e-learning a donc encore un bel avenir !

De nouvelles tendances qui ubérisent les précédentes ?

Des nouveautés bien sûr font leur apparition. Des formats d’apprentissage se développent et se renforcent. Mais les tendances restent les mêmes et le resteront pour des années encore. La relation humaine reste primordiale. L’accompagnement et la contextualisation sont toujours des points clés pour s’assurer d’un engagement fort de la part de toutes les générations. Cela reste une réalité même pour une génération qui a grandit dans une société de plus en plus digitalisée.

Le présentiel doit innover en termes d’interactivité et de qualité

Le digital frappant à la porte, les exigences envers le présentiel se sont fortement durcies. La formation en salle doit être qualitative, efficace et participative. L’apprenant doit rapidement pouvoir saisir les aboutissants et envisager l’application concrète des compétences acquises. Lors de notre visite du Learning Show de Rennes, nous avions notamment assisté à la conférence d’Albane Vigneron, Sens & Co, sur « trouver le plaisir d’apprendre ». La réussite d’une formation repose en partie sur la faculté du formateur a accompagné mais aussi à rester en retrait pour laisser les apprenants construire d’eux-mêmes le cours et apprendre ensemble, des uns des autres.

Des formations présentielles pour les millennials !

Les millennials ressentent le besoin de travailler en groupe. Ils se motivent par les pairs, ils voient en eux un modèle à suivre. Ils souhaitent être inspirés et accompagnés pour avancer dans leur formation. En lien avec cet apprentissage par les pairs, les millennials souhaitent bénéficier d’une formation personnalisée et collaborative. Ils veulent apprendre des uns et des autres et participer à la construction du cours à travers des partages et des contributions. Nous avions d’ailleurs écrit au sujet des millennials et comment les engager lors de leur apprentissage sur notre blog. Vous pouvez le retrouver ici pour plus d’informations. Cependant, ils font partie de la génération de l’instantané, du numérique et du mobile.

Réalité virtuelle, mobile, IA et tous les autres

Le blended learning, mélangeant présentiel et digital, continuera d’être une approche de plus en plus privilégiée en matière de formation. Il permet d’associer accompagnement, contextualisation et mobilité, éléments abordés précédemment. Bien évidemment, le mobile, la réalité virtuelle et l’adaptative learning restent une tendance forte pour le design et la personnalisation des parcours d’apprentissage. L’intelligence artificielle était encore une fiction il y a quelques années mais aujourd’hui elle est plus qu’une réalité. Il sera indispensable de nous préparer à évoluer avec des outils toujours plus intelligents. Se former pour appréhender ces évolutions mais également développer la formation en parallèle pour inclure ces technologies sera essentiel.

N’oublions pas la réglementation !

Datadock, outil permettant de vérifier la conformité des organismes de formation, est une des préoccupations de cette fin d’année 2017 et de l’année à venir. Rise Up avait notamment organisé en octobre dernier un atelier de discussion avec ses clients pour échanger sur des pistes d’améliorations de sa plateforme en vue d’une meilleure réponse aux indicateurs de qualité. Il sera d’autant plus important pour les organismes de formation de répondre aux critères définis par la loi du 5 mars 2014 comme la personnalisation des formations et les prérequis, les évaluations d’entrée et de sortie ou encore le contrôle de l’assiduité des stagiaires.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.